ll est possible qu’en dépit d’une chirurgie et d’une chimiothérapie optimales, des patientes rechutent (réapparition  de la maladie). Après consultation  et discussion, on peut proposer une nouvelle intervention chirurgicale ou une nouvelle ligne de traitement par chimiothérapie, identique ou différente de la première ligne de traitement.

L’objectif du médecin est alors d’offrir aux patientes le traitement le plus efficace et le plus personnalisé   possible,   ce   qui   inclut   des   traitements   innovants   issus   des   derniers développements de la recherche internationale. Il est de ce fait extrêmement important que les  patientes  puissent  participer  aux  essais  cliniques  proposés  au cas par cas par leur cancérologue.  Ce  qui  leur  permet  de bénéficier  des  dernières  avancées  en  matière  de traitement du cancer de l’ovaire.